» Les difficultés commencèrent de bonne heure. Les chevaux refusèrent obstinément de se laisser harnacher, chaque partie de la selle ayant l’air de les agacer plus que la précédente et, pendant un bon moment, nous ne formâmes qu’un enchevêtrement confus de chevaux ruant et de palefreniers lançant des imprécations. Enfin, tout fut prêt.  »
Dans les années 20 du siècle dernier, ce paisible maître d’école argentin (d’origine suisse) réalisa un des exploits les plus fous de son temps : Aimé-Félix Tschiffely couvrit avec deux chevaux, Mancha et Gato – de braves criollos de quinze et seize ans – la distance impressionnante de 16000 kilomètres qui relie Buenos Aires à New York. Ce raid est, pour tous les amateurs de grands espaces, d’expéditions équestres, de chevauchées fantastiques, de cavalcades au long cours, le modèle absolu, l’exemple idéal. Tschiffely, c’est l’archétype de l’aventurier à cheval, le type même du  » cavalier de l’aventure « .

514bcfm5w6l-_sx332_bo1204203200_

Aller à la barre d’outils