Domestiqué il y a cinq mille ans et riche figure de la littérature ou de l’histoire, qu’il soit l’Aliboron des contes, l’âne de Buridan, l’âne Patience de Victor Hugo ou, sous le doux nom de Modestine, qu’il accompagne Stevenson à travers les Cévennes, l’âne est un formidable compagnon de voyage. Attachante, sobre, résistante, cette bête de bât aux yeux tendres offre au marcheur itinérant à la fois le moyen de s’affranchir de son bagage et des difficultés du terrain, et la chance de percevoir l’espace autrement, à un autre rythme – braiement matutinal, pâture méridienne, mise à la longe au soir. Le voyage en compagnie d’un âne devient ainsi une autre forme de dépaysement, où l’animal, de fidèle auxiliaire, devient parfois un merveilleux complice, et un sésame pour rencontrer les habitants d’une région ou d’un pays. Alors, le randonneur s’attire la sympathie des passants et des enfants, et, sur les chemins du monde, réveille le souvenir de l’antique connivence entre l’homme et cet animal.

331x499_chargement_9782913955899

Aller à la barre d’outils